mercredi 20 septembre 2017

Malmenons un peu la peinture classique

Pour sa tardive rentrée, ce blog calamiteux continue de rudoyer quelque peu la culture, dont manque pourtant cruellement notre déliquescente "médiocratie" (le terme n'est pas de moi mais du chanteur Hubert-Félix Thiéfaine. Je trouve ce néologisme rudement bien trouvé.)
Aujourd'hui, malmenons quelque peu la peinture classique.
Je vous parle régulièrement du blog Ufunk, qui est une petite mine de découvertes et de sujets d'inspiration.
J'y ai trouvé 3 artistes qui effectuent un travail assez original et iconoclaste avec pour matière première les grands classiques de l'art pictural.

L'ABERRANT ART DE BARRY KITE


L'artiste américain Barry Kite crée d'hilarants collages surréalistes, qui intègrent, détournent et mélangent des figures bien connues de l'histoire de l'Art à des situations triviales de la vie quotidienne ou de la pop culture.

Son Aberrant Art présente des situations bordéliques, explosives et hautement improbables : la Joconde s'acoquine avec Van Gogh, formant un couple à la Bonnie and Clyde parfaitement anachronique ; la jeune fille à la perle de Vermeer devient pole danseuse sous l'oeil lubrique des drapiers de Rembrandt ; le déjeuner des canotiers de Renoir se transforme en une monstrueuse orgie de vomis multicolores ; les personnages de la Chapelle Sixtine deviennent tour à tour chirurgiens, astronautes, basketteurs, ou turbulents passagers d'une rame de métro bondée. J'en passe et des meilleures.

Un joyeux merdier fortement réjouissant.

Lien Ufunk : http://www.ufunk.net/artistes/barry-kite/









Et je vous recommande chaleureusement son blog, surtout si vous aimez les toréadors morts.
http://aberrantart.com/?s=manet




LES GARAGISTES DE FREDDY FABRIS


En voilà un concept original : recréer en photo les grands classiques de la peinture, en faisant poser des garagistes.
C'est la mission que s'est fixée le photographe argentin Freddy Fabris, et le résultat est plutôt réussi.
C'est insoupçonnablement beau un garagiste, en fait.

Lien ufunk : http://www.ufunk.net/photos/freddy-fabris/




LES BUREAUX CRADOS DE JON RAFMAN


Encore plus improbable est le travail du canadien Jon Rafman, qui intègre dans des oeuvres classiques des bureaux épouvantables de crasse et de bordel. Il en résulte ces curieuses natures mortes à l'indéniable équilibre pictural.

Lien Ufunk : http://www.ufunk.net/photos/jon-rafman/




Gerbinal

Un Zola (vaut mieux que deux tue l'aura).

Deux Zola.

Trois Zola.

...

mardi 19 septembre 2017

Au Café de Faune

L'autre jour, là.
Nous étions tranquillement assis au Café de Faune à siroter des Dry Machina quand y a cet énergumène qui débarque et qui balance sa grenade lactée, comme ça, sans préambule.

mardi 18 juillet 2017

Le crépuscule (putride et sépulcral) des morts-vivants

Le 16 juillet dernier, le cinéma de genre - et le cinéma tout court - ont perdu un grand monsieur : George A. Romero est mort.
Est-il encore nécessaire de présenter celui que l'on considère comme le père des films de zombies ? Sans doute le faut-il pour les plus végétariens d'entre vous, cinématographiquement parlant.
Et sans doute cette disparition mérite-t-elle que je sorte de mon trop long silence, et nourrisse d'un peu de chair avariée ce blog lui-même en décomposition.

mercredi 31 mai 2017

Death Panda

Un petit jeu trouvé sur Ufunk :
JEU n°1 :
Retrouvez le panda caché parmi ces chanteurs de black metal.

Je propose un second défi aux plus motivés d'entre vous :
JEU n°2 :
Identifiez à quel groupe appartient chaque musicien (hormis le panda).
Indice : Abbath, le chanteur du groupe Immortal, se trouve dans la 1ère rangée (en partant du haut), en 2ème position depuis la droite. A moins que ce ne soit au milieu de la 2ème rangée ? Encore que ce pourrait être dans l'avant-dernière rangée, ou bien à gauche de la dernière...
JEU n°3 :
Dénombrez combien d'Abbath d'Immortal apparaissent dans l'image.
Le gagnant de ce concours remporte la discographie intégrale de tous les groupes concernés, dans un luxueux coffret édition limitée recouvert de peau de chrétien.

*

Et quand même, je ne peux pas citer Immortal sans vous en coller un peu...
D'abord leurs tronches en live :




Ensuite, ce morceau bien furieux, avec des images du jeu Diablo II en guise de clip vidéo :


Enfin, cette... oeuvre de jeunesse. La qualité de la vidéo est exécrable (qui a dit "la musique aussi" ?) ; malgré tout ça vaut le coup d'oeil et je vous met au défi de ne pas rire !

samedi 29 avril 2017

Ni !

Après m'être brillamment essayé à la poésie paranormale (cf post précédent), une fois encore je prends la cyberplume pour revenir à la res politica. Pourtant, la politique m'a toujours emmerdé et je n'avais à la base aucune intention d'y consacrer ne serait-ce qu'un billet, sur ce blog dédié à la légèreté et au bon goût.
Mais la situation fait que.