samedi 13 août 2016

Les Fables de la Femme Fontaine - 1 - Le Corniaud et le Crevard

Maître Corniaud, contre un arbre penché,
Pissait une semaine de breuvages.
Maître Crevard, par l’odeur éméché,
Lui tint à peu près ce langage :
« Et bon jour, Monsieur du Corniaud.
Que vous êtes empli ! que vous me semblez Kro !
Sans mentir, si votre "boner"
Se rapporte à cette sale odeur,
Vous êtes la Maison Phénix de tout le lotissement. »
À ces mots le Corniaud est tout grave content ;
Et pour montrer son urinier,
Ouvre grande braguette, se conpissant les pieds.
Le Crevard s’en esclaffe, et dit : « Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout flatteur
Rit aux dépens de celui qui s’égoutte.
Cette leçon vaut bien du cirage, sans doute. »
Le Corniaud, les chausses à moitié fondues,
Rangea son braquemart et se gratta le cul.


*

La semaine prochaine : Steven Seagall et la Fourmi

dimanche 24 juillet 2016

Pierre Tipiak

Voici un court passage - méconnu, mais non moins édifiant - de l'Evangile de la Tourette.

*

Tandis qu'il venait d'ordonner l'exécution de Jésus, Ponce Pilate se pencha sur le lavabo et il dit :



Et tous l'acclamèrent :




lundi 18 juillet 2016

Distique

Il m'est venu en songe - presque en songe, dans ces premiers instants du réveil où l'on retrouve le contrôle de l'esprit - ces drôles de vers, dont la totale absence de sens le dispute à la musicalité.
Ils tournent en boucle dans mon esprit ce matin comme un disque rayé.

Les revers de fortune du Sergent Halogène
De Nevers à Béthune sont agent pathogène.

jeudi 7 juillet 2016

La sauge d'une nuit d'été

Me revoici pour une brève apparition après une nouvelle longue absence. Un planning inhabituellement chargé m'a tenu éloigné de mes chers Cahiers, ce que je regrette. C'est une période de mouvement, faite de nombreux projets, de visites, de nouveautés. Chaque journée à elle seule contient son pesant de petits (ou grands) événements, d'anecdotes, de réflexions, dont chacun pourrait inspirer l'un de ces interminables posts qui sont ma marque de fabrique ; mais je n'en ai tout simplement pas le temps.
Que l'on se rassure quand je parle de projets ou de grands événements, je ne suis pas en train de faire un gosse, ça non ! Mais je fais des trucs, ça oui, m'étant entre autres choses laissé happer par la dynamique de ma chère compagne, comme une feuille morte emportée par un courant d'air.

mardi 21 juin 2016

Ronsard mutant

Mignonne, allons voir si la Chose,

bla bla bla...

(Qui ce matin avait déclose
Sa robe de pourpre au soleil,
A point perdu cette vesprée,
Les plis de sa robe pourprée,
...)


samedi 18 juin 2016

Ronsard Bluetooth

Mignonne, allons voir si la Bose,
Au jardin, ce matin, était close.